Exacts et fiables – Les détecteurs de métaux de Mesutronic protègent les machines d’usinage du géant de la branche Stora Enso

Quelque part  dans un parc à grumes dans le sud de l’Allemagne : un tronc d’arbre est posé par une pince sur un convoyeur et passé à travers un détecteur de métaux. Soudain, une sirène d’alarme retentit et le convoyage est arrêté : un élément métallique a été détecté. C’est sous cette forme, ou sous une forme comparable, que l’on connaît le processus courant de détection des métaux dans la branche du bois. Les éventuelles impuretés métalliques doivent souvent être repérées et éliminées bien en amont de la coupe dans la scierie afin de protéger les coûteuses lames de scie. Mais à quoi ressemble donc la protection des machines dans la suite du traitement ?

Le leader finnois de la branche dans le segment du bois, Stora Enso, mise à cet effet depuis des années sur la technique éprouvée de la société Mesutronic Gerätebau GmbH sise en Allemagne, à Kirchberg im Wald, pour protéger ses machines de production. Mais commençons par le commencement !

Le consortium Stora Enso peut s’enorgueillir d’une histoire séculaire et est aujourd’hui un des plus grands groupes industriels de transformation du bois au monde. Les cinq filières réalisent chaque année un chiffre d’affaires d’environ 10,3 milliards d’euros avec au total 28000 collaborateurs. Le segment « Wood Products » est un de ceux connaissant le plus grand succès dans l’entreprise et il peut vraiment en imposer avec une capacité de sciage de  5,6 millions de m³. Une partie de la famille Stora Enso est sise dans la belle ville de Pfarrkirchen en Basse-Bavière. Sur le site, il est essentiellement fabriqué du bois massif de construction KVH® et des poutres Duobalken/Triobalken® pour le secteur professionnel. Naturellement, des déchets sont également générés dans la production ; ce qu’on appelle les résidus de bois de l’industrie. Il s’agit dans ce contexte de bois qui sont générés comme produits secondaires, restes ou déchets dans l’industrie de transformation et de traitement du bois. Bien entendu, dans l’usine de Pfarrkirchen les résidus de bois de l’industrie ne sont pas tout simplement éliminés mais menés à un recyclage durable et respectueux de l’environnement. Le bois est tout d’abord collecté dans des silos et mis à disposition pour la suite du traitement. Un premier détecteur de métaux de Mesutronic a déjà été installé en amont du silo, afin de faire pour ainsi dire office de contrôle d’entrée. Il est monté sous une goulotte vibrante et sa tâche consiste à détecter les éléments métalliques de grande taille qui pourraient éventuellement endommager les broyeurs installés en aval. Et cela fait déjà 10 ans qu’il remplit cette tâche avec beaucoup de succès. Après le silo, il existe fondamentalement deux possibilités de poursuite du traitement. D’une part la combustion dans la chaudière de l’usine, d’autre part le traitement pour produire des granulés de bois. D’autres étapes de traitement requérant un grand soin suivent dans le cas de cette dernière application. Les matière premières sont hachées plus finement dans un moulin et alimentées dans le système granulateur. Le matériau est ainsi compressé sous très haute pression par une matrice en acier assortie de trous à la taille de granulés requise. Cette très haute pression entraîne un échauffement du bois si bien que la lignine présente dans le matériau peut servir d’agent liant.

Détecter les éléments métalliques de grande taille pour la protection des installations de production.

Détecter les éléments métalliques de grande taille pour la protection des installations de production.

Pour protéger la matrice, un détecteur de métaux avec un système d’éjection doit être positionné avant le granulateur. Stora – Enso mise dans ce cadre à Pfarrkirchen sur une solution issue de l’industrie du textile. Le détecteur de métaux Metron 05 PowerLine est combiné avec le système d’éjection haut débit Texreject pour former un système complet  performant. Le détecteur de métaux est ce faisant monté dans un système de tubes et contrôle le bois haché en amont de l’aiguillage d’éjection. Si une impureté métallique est détectée, le détecteur transmet le signal au Texreject qui éjecte alors le matériau contaminé. Séparer les petits fragments de bois de manière contrôlée est le grand défi , mais aussi un domaine pionnier dans l’industrie du bois. Le séparateur de Mesutronic est doté de toutes les conditions préalables pour maîtriser la difficulté. Par le diamètre pneumatique de 500 mm, il vient à bout des flux de matériaux les plus

Le détecteur de métaux METRON 05 PowerLine forme en combinaison avec l’aiguillage d’éjection TEXREJECT High Speed un système complet extrêmement efficace.

Le détecteur de métaux METRON 05 PowerLine forme en combinaison avec l’aiguillage d’éjection TEXREJECT High Speed un système complet extrêmement efficace.

colossaux sans problème. L’ouverture ultra-rapide de sa trappe, de seulement 0,16 s, lui permet de séparer, de manière fiable et sans interrompre la production, les impuretés du flux de produit pour les mener dans un collecteur de matériaux déchus. Les contaminations rencontrées sont par exemple des poinçons en acier qui sont utilisés pour le marquage de bois massif de construction. Ces poinçons sont si durs qu’ils pourraient irrémédiablement endommager la matrice à granulés et entraîner l’arrêt de la production. Les détecteurs et séparateurs de métaux de Mesutronix empêchent une telle situation avec fiabilité tout en requérant peu d’entretien, et cela depuis des années.